Quelle surprise ce matin de recevoir un sms, si riche, si inattendu et si sympathique... du plan d'hier soir ! (oui, le fameux à trois couilles). Sincèrement je pensais pas avoir de nouvelles de lui. Ce sms disait "tu reviens quand" .Poliment je réponds "quand tu veux". il me répond " cet am", je répond "non, ce soir"; et me revoilà en route, à 22h, sous la pluie, en retraversant Nice pour aller vers le port me (re)faire tringler. Cette fois, il a précisé sur le site de cul où je l'ai vu la première fois qu'il voulait se faire bouffer le cul....(soit disant seulement "actif"); Je lui demande donc de se trouver sur son pieu à 4 pattes et le cul à l'air pour que je lui bouffe le fion et par la même occasion, je lui dit de ne pas m'oublier parce que éventuellement j'aurais bien voulu jouir et qu'il pouvait me limer le cul un peu plus......Salope hier soir, salope tous les soirs !!

C'est exactement dans cette position que je l'ai trouvé à 22h03 ( et oui, un peu de retard ce soir) , donc bouffage de cul comme convenu, il me demande de me désapper pour mieux sentir ma queue derrière lui. Visiblement il a envie que je baise: alors là c'est: NON !!!!! putain, Merde !! puis il semble reprendre le dessus en me prenant par le cou et en m'invitant à descendre sur sa queue ( je remarque qu'il a un réveil digital qui projette l'heure au plafond, il est 22h10). On a pas échangé un seul mot depuis mon arrivée et là j'entends: " mets moi une capote": je m'exécute bien entendu, docile comme je suis !

ET me revoilà face au miroir à 4 pattes en train de me faire sauter comme une chienne, le cul bien ouvert en regardant monsieur me donner des coups de bite. Il se jette encore sur moi en me mettant sur le coté (j'adore toujours), puis sur le dos et là, je lui mets quelques baffes, je flatte son égo en lui disant qu'il me fait jouir du cul ( à moitié vrai...) et là.... c'est lui qui part en vrille en râlant comme un animal sauvage et en remplissant sa capote de foutre vers 22h18.

Là commence la même scène d'hier soir: "j'ai mal à la tête", "ohhh putain" ( je me demande s'il ne s'adresse pas à moi ??? ), moi pas con: je me branle pour être sûr de balancer la purée ce soir.

D'un coup, le voilà parti dans un délire ( 22h19): capotes rangées dans le tiroir de la commode, foutre intégralement essuyé, il va et vient de sa salle de bain, couette tirée, peignoir enfilé. Bon.... puisque j'aurai droit à rien d'autre... je me rhabille vite...je demande si je peux me laver les mains ( lui ai quand même mis un doigt au cul) et il m'oriente vers la cuisine en m'attendant avec dans une main du savon et de l'autre un serviette... il reste à coté de moi, en continuant les "ohh putain" et en soufflant comme un boeuf...

Un dernier mot gentil sur le pas de la porte: "salut" et j'entends à 22h24 le verrou de la porte se refermer derrière moi....

A croire qu'il a une horloge dans le tête ce fils de con. Même timing qu'hier soir, une éjaculation en plus, le mienne. A mon avis si je le revois, c'est moi qui devrai le baiser... qu'il aille se faire foutre ailleurs.

tata Jeannine