Hier j'ai fait un tour sur mon site préféré à la recherche d'une bite ... je me suis fais aborder par un mec avec qui j'avais déja fait un plan quelques années auparavant .. J'ai 2 souvenirs de ce mec. le 1° : C'était un mec qui aimait les culs sales, et le 2° : c'etait la plus belle bite que j'avais jamais vu. Pour le sucer, je prenais sa queue avec mes deux mains et il le gland depassais, et une enorme paire de couilles !!!

Donc nous echangeons quelques banalités, nous prenons rendez vous pour 14h00 chez lui, et il me précise que les plans crades c'est fini pour lui et que maintenant il cherche des plans sexe clean.

13h59 .. je suis chez lui. Il me reçoit en calecon, mal rasé, le cheveux en pétard, les yeux globuleux. Franchement pas très glamour mais bon, je pense à sa bite et j'arrive à le trouver beau.

Direction la chambre, il s'allonge sur le ventre, il me demande de le masser, il avait préparé un flacon d'huile de massage. J'avoue que voir ce mec allongé, entièrement nu, grand, robuste avec des fesses et des cuisses poilu comme un ours, me met en appétit. Je me met à califourchon sur lui, tout en prenant soin de caler ma bite entre ses fesses ... je commense a lui masser les epaules, le dos et descend doucement sur les fesses que j'ecarte à chaque fois histoire de voir son trou de balles ... je commence à bander, je lui masse les cuisses, lui écarte ses jambes pour voir ses couilles ... je commence a lui lecher les couilles tout en remontant jusqu'a son trou de balle. Bon en principe quand je fais ça, le mec commence à gémir, a se tortiller mais là : RIEN .

Je lui demande de se retourner, et je lui demande si ca va ... " Oui, oui continue" qu'il me dit. Je m'assoie sur sa queue molle et commence à lui masser le torse, jouer avec ses seins, mais rien ne se passe. J'essaie de l'embrasser mais il tourne la tête. Il me bascule sur le côté et se blotti contre moi " reste comme ça je suis bien" ... C'est quoi ce connard !! je me suis pas déplacé pour lui faire un câlin.  Je reste immobile quelques secondes et pense a cette bite que j'ai a porté de main et que j'ai pas encore pompé ... pas question de passer à côté de ça ... Je le bascule à nouveau sur le dos et vais directement à sa queue aussi molle qu'un calamar. J'essaie de le pomper, histoire de l'exiter. Malgrè le plaisir que je prend à gober ce gros morceau de bite, c'est à peine si elle durcit !!!

- T'es sur ce ça va ?

- Je crois qu'on va arreter là !!

J'en reviens pas . Je lui demande :

- Qu'es ce qui se passe ??

Et là, je me coltine toute son histoire. Il s'est fait plaquer par son mec, il ne s'en remet pas, il pensait pouvoir passer à autre chose, mais il n'y arrive pas .. et patati et patata ...  au fur et à mesure qu'il me raconte son histoire de merde sans interêt je vois s'éloigner le plan cul que je m'etais imaginé !!

Bon bref, je fais ma Mireille Dumas, j'ecoute en hochant de la tête, avec des "hooo", "A bon ???"... histoire de lui faire croire que je porte un quelconque intérêt à sa peine de coeur. Pfffff je me fais chier, comment me casser d'ici, il n'arrete plus de parler ... il est allongé sur le lit , moi assis a côté de lui à l'écouter .. on dirait un tableau de De Vinci... Histoire de joindre l'inutile à l'agreable, pendant qu'il me parle, d'une main faussement innocente je carresse son pubis bien poilu, en me disant que peut être que ... mais sans espoir. Je regarde ma montre et lui dit qu'il s'en remettra tout en me dirigeant vers la salle de bain. Je me lave les mains qui sentent cette imonde huile de massage, me rhabille et me casse.

Je repars bredouille ... mais décidé à ne pas en rester là. Il me reste encore ma solution de secours : LE RESEAU.

J'apelle, et j'ecoute les annonces. Un message m'interpelle. "Mec, cherche plan tres discret" . Bingo, ça sent le mec marié et moi les mecs mariés ça me fait kiffer. Je le contacte et effectivement le mec est marié. Je luis dis que je cherche un mec pour me vider les couilles ... il me dit que ça l'interesse mais le probleme c'est qu'il ne veut pas faire ça chez lui. Pourtant sa femme n'ést pas à la maison je vois pas pourquoi ça lui pose un problème. Je lui fait croire que je laisse tomber et il fini par ceder à mon chantage tout en me faisant jurer un max de discretion. Je le rassure de ce côté là et lui explique moes besoins : "Je viens chez toi, je baisse mon pantalon, et tu me suces jusqu'a ce que je crache mon jus, tu laches pas tant que j'ai pas joui. Pas de baiser sur la bouche rien, je viens et tu pompes" Il est ok, tu parles !!

Arrivé chez lui, tout se passe comme prévu. Ce qui m'exite le plus c'est qu'on fasse ça dans la chambre matrimoniale. Il me pompe tout en gemissant comme un animal. Ca me change du dépressif de tout à l'heure. Moi j'ai juste mon pantalon baissé, lui, est completement a poil, je matte son cul et me dis que je me le ferais bien. Je lui demande de se mettre a 4 pattes sur le lit pour que je puisse l'enculer. Sitot dit sitot fait, j'enfile mon gant de latex, tout en prenant soin de jeter un morceau de l'emballage dans un coin du lit, (histoire d'imaginer comment il va justifier à sa femme, la présence d'un emballage de préservatif dans leur lit). J'enduit ma queue de gel ainsi que son trou de balle et vlan dans le cul sans preliminaires, rien ... il pousse un cri et se retire, je le rattrape au vol et l'enfile a nouveau et là je le tiens bien. Je lui met quelques coup de butoir, mais il n'en peut plus, je me retire, j'enlève ma capote et je lui dit de s'allonger sur le dos avec sa tete entre mes cuisses pour jouir dans sa gueule ... il se branle, et il jouit avant moi. Tant pis pour lui, je jouis aussitot après lui et j'enfonce ma queue dans sa gueule pour qu'il prenne mon foutre, il essaie de se dégager mais je lui bloque sa gueule et j'etale mon foutre sur sa tronche. Un regal pour les yeux de voir ce mec plein de jus sur le visage.

Je pars dans la salle de bain me laver, remonte mon panatlon et me casse en le platant là à poil.

Je repars content de l'avoir baisé comme un enculé que je suis.

ENZO